Palais de la Païva et exposition "l'Art du Pastel de Degas à Redon"

Catégorie
Déplacement dans la journée
Date
10 février 2018 07:30 - 20:00
Lieu
27 Av. des Champs-Élysées
75008 Paris, France

Le matin, visite du palais de la Païva
Situé sur l’avenue des Champs-Élysées à Paris, ce splendide hôtel particulier fut construit entre 1856 et 1865 par Thérèse Lachman, alias la marquise de Païva. Classé monument historique, ce lieu privilégié offre un aperçu rare de l’architecture et de la décoration du Second empire. On y découvre des ornementations parfaitement conservées, comme le célèbre escalier en onyx jaune où tous les nouveaux membres du Club doivent se soumettre à une curieuse « initiation », la salle de bain d’inspiration mauresque et sa baignoire en argent, ou encore cet impressionnant plafond orné d’une admirable peinture de Paul Baudry, peintre de l’Opéra Garnier. Courtisane invétérée, la Marquise assoiffée de luxe – on prétend qu’elle prenait des bains de champagne – accueillit dans ses salons de nombreux hôtes de marque comme les frères Goncourt, Théophile Gaultier, Léon Gambetta, Ernest Renan ou encore Hippolyte Taine.. (vidéo)

L'après-midi, visite au Petit Palais de l'exposition "L'art du pastel de Degas à Redon"
Parmi une collection riche de plus de 200 pastels, le Petit Palais présente pour la première fois une sélection de près de 150 d’entre eux offrant un panorama exhaustif des principaux courants artistiques de la seconde moitié du XIXe siècle, de l’Impressionnisme au Symbolisme.
L’exposition permet de découvrir les fleurons de la collection avec des œuvres de Berthe Morisot, Auguste Renoir, Paul Gauguin, Mary Cassatt et Edgar Degas, des artistes symbolistes comme Lucien Lévy-Dhurmer, Charles Léandre, Alphonse Osbert, Émile-René Ménard et un ensemble particulièrement remarquable d’œuvres d’Odilon Redon, mais aussi l’art plus mondain d’un James Tissot, de Jacques-Émile Blanche, de Victor Prouvé ou Pierre Carrier-Belleuse.

La technique du pastel infiniment séduisante par sa matière et ses couleurs, permet une grande rapidité d’exécution et traduit une grande variété stylistique. De la simple esquisse colorée aux grandes œuvres très achevées, le pastel est à la croisée du dessin et de la peinture. La grande majorité des pièces exposées datées entre 1850 et 1914 illustrent le renouveau du pastel durant la seconde moitié XIXe siècle.

L’exposition sera également l’occasion d’initier les visiteurs à la technique du pastel et à la question de la conservation des œuvres sur papier, particulièrement sensibles aux effets de la lumière et qui ne peuvent donc être exposées de façon permanente.

Voir le communiqué de presse, le dossier de presse et les visuels presse

 
 

Toutes les Dates

  • 10 février 2018 07:30 - 20:00

Propulsé par iCagenda

JSN Dome template designed by JoomlaShine.com