Abbaye de Royaumont et château d'Auvers-sur-Oise

Catégorie
Déplacement dans la journée
Date
14 juin 2015 07:00 - 22:00
Lieu
Parc Naturel Régional Oise-Pays de France, D909E
95270 Asnières-sur-Oise, France

Le matin : Visite guidée (2h) de l'Abbaye de Royaumont (histoire et architecture de l'abbaye)

L'abbaye de Royaumont est un ancien monastère cistercien situé dans le hameau de Baillon à Asnières-sur-Oise dans le Val-d'Oise, à environ trente kilomètres au nord de Paris. Cette grande abbaye cistercienne d'Île-de-France, construite entre 1228 et 1235 sous l'égide de Louis IX est occupée par des moines cisterciens jusqu'en 1790 puis est vendue comme bien national à la Révolution française. L'abbaye est alors transformée en filature de coton jusqu'en 1864, puis retrouve sa vocation religieuse jusqu'en 1905 avec la présence de 2 congrégations de sœurs, période durant laquelle des travaux de restauration sont menés. En 1905 l'abbaye est rachetée par la famille Goüin. L'édifice est classé au titre des monuments historiques en 1927 et géré par la Fondation Royaumont, fondée en 1964 par Henri et Isabel Goüin, qui devient propriétaire par donation et qui occupe et entretient les lieux.

Royaumont conserve aujourd'hui son apparence d'abbaye médiévale en dépit de la destruction de l'église. Si la plupart des dépendances à vocation agricole ont disparu, les bâtiments subsistants, restaurés depuis le XIXème siècle, permettent de se représenter assez facilement son ancienne structure. On peut y découvrir le bâtiment des latrines, le bâtiment des moines, les vestiges de l'église, le cloître, le réfectoire des moines, les cuisines et l'aile des convers. On peut par ailleurs apercevoir le palais abbatial du XVIIIème siècle, visible, mais non-ouvert à la visite. Le bâtiment des hôtes initial a disparu, tout comme le logis de Saint-Louis sur la grande cour d'entrée à l'est de l'abbaye, devenue le parc du palais abbatial au x XVIIème siècle : il a été démoli sous l'abbé Alphonse-Louis de Lorraine-Harcourt (1650-1689).

Le plan de l'ensemble est celle d'une abbaye cistercienne traditionnelle du XIIème siècle remontant à Bernard de Clairvaux, avec des dimensions toutefois plus généreuses en raison du nombre important de moines qui devaient y être installées. Comme particularité, Royaumont disposait d'un pavillon abbatial accolé perpendiculairement au bâtiment des convers et couvert d'ardoises. Avec cette exception, le plan de l'abbaye de Royaumont est superposable à celui de l'abbaye de Longpont, qui date effectivement du XIIème siècle, exception faite de l'abbatiale achevée seulement en 1226. Louis IX ayant assisté à sa consécration le 24 octobre 1227, l'on peut être certain qu'il demanda de relever les mesures sur place.

L'ensemble de l'abbaye a été construite dans un délai de sept ans seulement, exploit extraordinaire, vu la qualité des travaux et les dimensions des bâtiments. À titre de comparaison, l'abbatiale de Longpont, presque identique à celle de Royaumont, ne fut achevée qu'au bout de trente-cinq ans de travaux, et quatre-vingt-quinze ans après la fondation de l'abbaye. La rapidité de l'exécution illustre l'effort financier que Louis IX avait consenti à sa fondation. C'est le 19 octobre 1235 que fut fêté la consécration de l'abbatiale.

 IMG 6620 DxO redimensionner

 IMG 6622 DxO redimensionner

IMG 6623 DxO redimensionner

IMG 6633 DxO redimensionner

IMG 0247 DxO redimensionner

IMG 6667 DxO redimensionner

IMG 6664 DxO redimensionner

IMG 6652 DxO redimensionner

IMG 6659 DxO redimensionner

IMG 6640 DxO redimensionner

IMG 6639 DxO redimensionner

IMG 6641 DxO redimensionner

IMG 6645 DxO redimensionner

IMG 6643 DxO redimensionner

IMG 6648 DxO redimensionner

IMG 6649 DxO redimensionner

IMG 6663 DxO redimensionner

IMG 6668 DxO redimensionner

IMG 0254 DxO redimensionner

IMG 6669 DxO redimensionner

IMG 0251 DxO redimensionner

IMG 6686 DxO redimensionner

IMG 0253 DxO redimensionner

IMG 6675 DxO redimensionner

IMG 0265 DxO redimensionner

IMG 6695 DxO redimensionner 

 IMG 0260 DxO redimensionner

 IMG 6700 DxO redimensionner

L’après midi : Visite audioguidée du château d'Auvers-sur-Oise

Le château d'Auvers a été construit en 1635 par un banquier italien, Zenoby, de la suite de Marie de Médicis. À la fin du siècle, il devient la propriété de Jean de Léry, conseiller du Roi, qui transforme le pavillon à l’italienne en un château à la française. Jean de Léry est à la fois conseiller, maître d'hôtel du roi, et trésorier général de France. Le domaine est érigé en fief.

En 1720, le Château appartient à la famille d'Espremenil. En 1756, le château subit une transformation complète. La façade nord de style Louis XIII est maintenue, mais au sud, on y adjoint deux pavillons supplémentaires. En 1765, il est revendu au prince Louis François de Bourbon-Conti, qui n'y séjourne qu'en de rares occasions et essentiellement lors de chasses. La seule trace qu'il ait laissé est son monogramme sur le nymphée. Par la suite, les propriétaires changent plusieurs fois, et les bâtiments se dégradent. En 1890, le château inspirera à Vincent Van Gogh un tableau connu : « Le château d’Auvers au coucher du soleil ».

En 1987, le Conseil général du Val-d'Oise rachète l'ensemble du site et le restaure entièrement. Par arrêté du du 23 juillet 1997, les façades et toitures du château ; le vestibule d'entrée ; la cage d'escalier avec son escalier et sa rampe ; et l'ensemble du parc sont inscrits au titre de monuments historiques1. La façade sud et les jardins à la française seront entièrement redessinés d'après une gravure du XVIIIème siècle, avec ses broderies de buis et ses fontaines.

Le château ouvre ses portes en mai 1994 comme centre d'interprétation de l'art. Il y est présenté un projet original innovant : le parcours-spectacle : « Voyage au Temps des Impressionnistes », conçu et réalisé par Jean Saint-Bris. Il s'agit de présenter la société de la seconde moitié du XIXème siècle afin de faire comprendre au public comment celle-ci a influencé les pratiques artistiques et a vu naître ce qui sera plus tard le mouvement impressionniste. Il s'agit donc d'un voyage à travers de décors reconstitués, d'œuvres projetées, accompagnés de dialogues et de musiques qui restituent l'ambiance de l'époque. En effet, Auvers-sur-Oise fut l'une des scènees de la naissance de l’Impressionnisme. Charles-François Daubigny, précurseur de l’Impressionnisme ancre son bateau atelier devant Auvers, bientôt rejoint par Corot, Pissarro, et Cézanne, Van Gogh immortalisera définitivement ce village.

Le château propose au grand public un spectacle scénique muséologique, consistant en la projection d'images se superposant à des décors reconstitués. Il doit permettre d’apprendre et de comprendre en se divertissant. La projection de tableaux ou détails de tableaux dans des décors d'intérieur et d'extérieur, accompagnée de musique, de bruitage et de commentaires, doit immerger le visiteur dans la vie quotidienne de l’époque. La peinture impressionniste est figurative, elle met en scène les lieux de la vie quotidienne, depuis Paris, point de départ du voyage, jusqu'à la campagne, dont Auvers-sur-Oise devient le lieu emblématique. Le public traverse ainsi tour à tour, le Paris d'Haussmann, les cabarets parisiens, les guinguettes au bord de l'eau et prend finalement le train à vapeur pour la campagne et les plages normandes. Le département n'est pas oublié, avec mise en scène des paysages immortalisés par les peintres, les gares, les lieux de travail et autres témoins de l'époque des impressionnistes.

La prédominance de la projection fait écho à la naissance d’une véritable civilisation de l’image (photos, cinémas, cartes postales à la fin du XIXème siècle). La technique est inspirée de celle mise au point pour l'exposition « Cité Ciné » à la Grande Halle de la Villette. Fréquenté chaque année par plusieurs milliers de visiteurs, le parcours-spectacle « Voyage au Temps des Impressionnistes », traduit en neuf langues, est un hommage aux peintres de la seconde moitié du xixe siècle. C'est aussi à la fois un projet promotionnel au service de l'image du Val-d'Oise afin de renforcer la notoriété de ce jeune département, ainsi qu'un concept mobilisateur complémentaire des musées et des lieux de vie comme Giverny ou l'auberge Ravoux. En effet, pour le cabinet Saint-Bris, l'histoire du Château de Léry n'est pas assez dense et assez porteuse pour servir à elle seule de base à un projet. Le succès du projet ne repose pas sur la seule mise en œuvre du parcours-spectacle, mais également sur une déclinaison de la thématique dans les jardins et le parc du château d'Auvers.

Le « Voyage au temps des Impressionnistes » original et interactif vous « plonge » dans l’ambiance du Paris haussmannien et des cabarets parisiens, on découvre les délices mais aussi les méfaits de l’absinthe, la mode du « Bonheur des Dames », le train et la célèbre gare Saint-Lazare, les voyages au bord de la mer, les peintres et leurs ateliers flottants qui ont marqué l’histoire du village d’Auvers-sur-Oise : ...

Vous allez découvrir la société de la fin du XIX siècle à travers le regard des peintres impressionnistes, afin de mieux comprendre la naissance de ce mouvement majeur. 500 œuvres projetées mais aussi vidéos, écrans dynamiques, borne tactile, ...bienvenue dans le Paris des Impressionnistes.

IMG 6723 DxO redimensionner

IMG 6726 DxO redimensionner

IMG 6715 DxO redimensionner

IMG 6725 DxO redimensionner

IMG 6710 DxO redimensionner

IMG 6714 DxO redimensionner

IMG 6720 DxO redimensionner

IMG 6721 DxO redimensionner

40 parcours spectacle 05

40 parcours spectacle 18

 
 

Toutes les Dates

  • 14 juin 2015 07:00 - 22:00

Propulsé par iCagenda

JSN Dome template designed by JoomlaShine.com