Centre Pompidou (exposition Dali), la Conciergerie (Paris)

Catégorie
Déplacement dans la journée
Date
dimanche 10 février 2013 08:00 - 21:00
Lieu
1-9 Rue Beaubourg
75004 Paris, France

Le matin : Exposition Salvador Dali au centre Georges Pompidou. Une grande rétrospective montrera le plus célèbre et le plus populaire des artistes surréalistes dans toute son ampleur. Dalí, inventeur des montres molles en peinture est également un génie touche à tout aux multiples facettes : cinéma, sciences, publicité...

Plus de 200 œuvres (peintures, dessins, sculptures...) seront présentées. Parmi les peintures on trouvera les chefs-d'œuvre provenant du Reina Sofia de Madrid mais aussi le tableau emblématique conservé au MoMA de New York : Les Montres molles. Cette exposition rétrospective éclaire l'œuvre et la personnalité de Salvador Dalí, précurseur de l'art d'attitude. L'exposition Dali au Centre Pompidou sera l'occasion de réunir également de nombreux films et documents sonores dans une scénographie spectaculaire.

Salvador Dali est une des figures du mouvement surréaliste des années 30 ; sa méthode "paranoïaque critique" a été échafaudée pour créer des images dont certaines sont devenues des icônes modernes et populaires ainsi qu'une mythologie personnelle débordant le cadre de l'action collective du surréalisme.

Les cataclysmes majeurs du vingtième siècle, (la guerre civile espagnole, la Seconde Guerre mondiale, le spectre de l'Holocauste) vont s'inviter dans le processus délirant d'interprétation de l'artiste dès les années 50.

L'après-midi : Visite guidée de la Conciergerie : Le Palais de la Cité fut la résidence et le siège du pouvoir des rois de France, du 10ème au 14ème siècle. Il s'étendait sur le site couvrant une partie de l'actuel Palais de justice de Paris. De nos jours, l'édifice longe le quai de l'Horloge, sur l'Île de la Cité dans le 1er arrondissement de Paris.

Une partie du palais fut convertie en prison d'État en 1370, après son abandon par Charles V et ses successeurs. La prison occupait le rez-de-chaussée du bâtiment bordant le quai de l'Horloge et les deux tours ; l'étage supérieur était réservé au Parlement. La prison de la Conciergerie était considérée pendant la Terreur comme l'antichambre de la mort. Peu en sortaient libres. La reine Marie-Antoinette y fut emprisonnée en 1793.

Le monument est géré par le Centre des monuments nationaux. Il est aujourd'hui possible de le visiter, et des expositions temporaires y sont organisées. On y trouve aussi une reconstitution des geôles révolutionnaires des cellules à pailleux, à pistole et celle de Marie-Antoinette, ainsi que la lame de la guillotine qui servit à l'exécution de Lacenaire.

800px-Conciergerie Paris

 
 

Toutes les Dates

  • dimanche 10 février 2013 08:00 - 21:00

Propulsé par iCagenda

JSN Dome is designed by JoomlaShine.com